Est-ce que le projet d’une “droite fiscale” est viable?

September 5, 2013 § Leave a comment

Pour répondre simplement à cette question ma réponse est, de mon point de vue, non. Voici pourquoi:

Le (vrai) libéralisme (ou libertarisme) est une pensée philosophique complexe qui porte à la fois sur les dimensions économique, sociale, morale et politique de la vie en société et de la vie individuelle. Les fondements du vrai libéralisme/libertarisme sont l’état de droit (la Rule of Law) auquel sont associés les principes de la liberté et de la responsabilité individuelle (je résume, ici…).

Donc, on peut déjà commencer à comprendre que si on pense pouvoir organiser la vie en commun sur la seule base des règles économiques, on va devoir ‘charcuter’  (littéralement) les vrais principes libéraux.

Pour les premiers penseurs libéraux (Hume, Smith et cie.), cette philosophie supposait implicitement que tous les individus composant une société visaient tous le bien commun et partageaient également un même socle de valeurs fondamentales, à savoir: le gouvernement de soi, le libre arbitre et une éthique de la vertu. Ces idées prennent leurs sources chez les romains, les grecs et les premiers chrétiens.

Or, ces apôtres de la droite économique au Québec pensent qu’il est possible de séparer la sphère économique de la sphère morale et philosophique, mon opinion est que c’est tout simplement impossible. Bastiat, Hayek et Popper ont montré et démontré 100 fois que des mesures pour “un peu moins de gouvernement” ou “moins d’entraves aux échanges économiques” ne suffisent pas pour créer une authentique société libre (ou une “grande société”, selon Popper). La droite économique fait fausse route.

Une bonne proportion des gens qui appuient la soi-disant ‘droite économique’ est surtout écœurée des syndicats et de la bureaucratie mais elle reste toujours favorable à l’intervention de l’état pour promulguer des zillions et des zillions de lois non seulement pour nous empêcher de boire du Red Bull et de manger des Big Macs mais cherche aussi à brainswasher nos enfants, contrôler les médias, asservir la population pour la transformer en troupeau débile, détruire la famille, la nation, etc. C’est cette destruction des valeurs, ce nihilisme et ce retour à l’état de barbarie qui est la cause même de notre déchéance économique et de cette hyper-bureaucratie qui l’accompagne.

La droite économique (ou fausse droite) n’a juste pas encore conscientisé et compris le fait que l’ultra-féminisme, le politically correct,  le déconstructivisme, les gender studies, le ‘progressisme’, l’éco-fascisme ‘green’, l’Affirmative Action, etc. sont des formes de marxisme culturel. La fausse droite endosse des principes marxistes sans même s’en rendre compte.

Tout cela démontre que la fausse droite économique a été aussi lobotomisée par notre marxisme culturel ambiant. C’est du Péquisme mais avec un peu moins de gouvernement, donc tout ceci ne constitue pas une voie prometteuse, selon moi.

Advertisements

Tagged:

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

What’s this?

You are currently reading Est-ce que le projet d’une “droite fiscale” est viable? at James Arthur.

meta

%d bloggers like this: